Le relais de La Marseillaise

 

Le « Relais de La Marseillaise » est une course-relais entre Marseille et Paris suivant la marche des fédérés marseillais de 1792 qui entonnèrent le chant de Rouget en chemin vers la capitale, et donnèrent naissance à l’hymne français. Placé sous le parrainage de la maire de Paris, il doit mobiliser sportifs, jeunes et soldats se passant le manuscrit de La Marseillaise comme le flambeau olympique, et concilier ainsi sport, jeunesse et nation.

 

Le Relais, destiné à devenir pérenne, doit se muer en grande marche tricolore populaire dans les territoires où communes et population pourront s’approprier la manifestation autour du défi sportif qui en est l’épine dorsale, notamment à l’occasion des départs et arrivées des étapes. Le Relais de La Marseillaise doit mobiliser le tissu associatif civil et militaire et les ligues d’athlétisme, mais aussi les associations culturelles, les chorales et l’enseignement.

 

Le Relais fut lancé pour l’Année de La Marseillaise en 2016, déclarée sous le signe du sport à l’occasion de l’Euro 2016, par un départ symbolique du Vieux-Port de Marseille le 22 juin, date anniversaire où le chant de Rouget de Lisle y fut entonné par le général Mireur. Après le départ donné par le secrétaire d’Etat aux Sports, le Relais fut couru entre Marseille et Aix-en-Provence par les légionnaires d’Aubagne et les coureurs de la Ligue d’athlétisme de Provence et d’autres clubs locaux.

 

En 2017, les Amis du Mémorial préparent la course sur les deux segments de départ et d’arrivée du parcours, soit un total de 200km autour de Marseille, Avignon, Melun et Paris. Le parcours complet, envisagé pour 2018, couvre 21 étapes historiques à travers le pays. Le Relais doit faire revivre un chemin historique que peu de Français connaissent, et favoriser une mobilisation populaire et citoyenne unique. Il doit concilier par le sport et l'histoire, citoyenneté, cohésion sociale, et unité nationale, symbolisée par les coureurs se transmettant le manuscrit de La Marseillaise.

 

CITOYENNETÉ-SPORT-CULTURE